Recruter

Le parcours d’engagement

La manière dont vous aurez organisé vos temps d’accueil, vos temps de réunions, et vos pôles aura son importance dans le processus d’engagement des personnes mobilisées. Si le parcours d’engagement de vos bénévoles est rapide et permet à une personne de comprendre votre fonctionnement rapidement, de se sentir à sa place, incluse et avec des responsabilités, vos rangs devraient grossir rapidement.

Chaque personne doit pouvoir trouver sa place dans votre lutte, et c’est aussi là que des documents transparents, charte, organigramme, schéma d’organisation, … peuvent être importants…

Enfin si vous lisez ce guide et avez ces problématiques c’est que vous devez certainement gérer l’organisation du collectif et l’accueil de nouvelles personnes. Pensez bien dans votre parcours d’engagement à prévoir une dernière étape : transmettre vos compétences ! Et permettre aux nouvelles et nouveaux, après un léger temps, de pouvoir justement faire ce travail et que tout ne repose pas sur vous ou quelques personnes.

L’inclusion « rapide »

Quand une nouvelle personne arrive dans votre collectif ou qu’elle vous contacte pour y participer, vous n’aurez que peu de temps pour l’inclure.

Dans les faits, un·e nouvelle·au bénévole cherche une manière de s’engager rapidement et après un certain délai ces personnes sont déjà passées à autre chose et ont abandonné ou trouvé un autre moyen de s’engager. Il faut donc les re-contacter et leur donner les moyens d’agir rapidement. Plus le temps passe, plus il y aura de chances que vous ayez perdu ces personnes.

Agrandir son groupe

Un groupe est généralement composé de personnes avec différents niveaux d’implication, selon leur temps disponible dans la lutte.

Pour faire grandir son groupe, le plus facile est de commencer par en parler autour de soi !

Différents événements peuvent vous aider aussi à faire connaître votre lutte et à renforcer votre groupe. Cela peut passer par des réunions publiques, des soirées-débats ou la tenue d’un stand pendant des événements.

Une fois les personnes motivées pour vous rejoindre, il est primordial de leur proposer un rendez-vous peu après, de garder leur contact et de leur proposer de rejoindre votre newsletter. Avoir réfléchi à sa structuration et aux tâches que l’on peut déléguer selon les envies et compétences de chacun·e permettra aussi d’engager la conversation vers leur implication future et de les aider à imaginer comment ça se déroulera.

Exclure un membre

L’exclusion d’une personne est souvent taboue dans nos milieux et considérée comme anti-démocratique. La pratique nous semble dire que c’est plutôt l’inverse : une personne toxique va imposer ses points de vue et son fonctionnement par son comportement, et exclure les autres de facto. Attention à ne pas confondre le débat d’idée sain et nécessaire, avec une réelle divergence de vision et de méthode qui peut amener sereinement à scinder un collectif. Mieux vaut deux collectifs à l’aise avec leur identité et qui avancent, plutôt que un qui essaie de rassembler tout le monde mais ne peut pas avancer du fait de débats internes sans fin. Si besoin, une procédure d’exclusion peut s’avérer utile. Il est important que cette décision soit prise par le groupe.